Accueil > Commerce de proximité > LA BOUCHERIE DU VILLAGE
Don contre don
Terminée le 25/04/2015
13 663€ sur 10 000€
 

137%

229 soutiens
 

Le premier objectif de 10 000 euros a été atteint. Nous avons donc décidé de fixer un second objectif à 15 000 euros, soit 5 000 euros de plus que l'objectif initial. 
Ensemble, montrons aux banques que NOUS POUVONS et sauvegardons le commerce de proximité à Barcelonne-du-Gers

La Boucherie

Nous voulons créer une boucherie, charcuterie, volailles, salaisons et plats cuisinés et que cet espace de 130 m²  soit un lieu convivial, professionnel.

Nous voulons privilégier l'accueil, le conseil et le service.
Nos riches années d'expériences professionnelles nous permettent de maîtriser le métier de la viande.
Dans ce contexte là,  notre objectif est de restituer tout notre savoir-faire et nos connaissances.
Nous voulons être les défenseurs d'un bien manger local, des producteurs locaux en mettant en avant leurs bêtes tout en nous adaptant à de nouvelles aspirations, à de nouveaux goûts et à de nouvelles ex à Barceligences.
Lorsque vous allez entrer dans notre boucherie, vos papilles gustatives  se mettront en action pour ne s'apaiser qu'avec la dégustation !
Nous voulons vous proposer un panel de salaisons inégalé dans notre région.
Nous voulons vous refaire découvrir la saucisse de "Pinsette" que les plus anciens n'ont pas oublié.
Nous voulons innover pourquoi pas jusqu'à déposer des marques sur des produits dont vous auriez la primeur de la découverte.

Ce projet est rendu possible grâce à l'accompagnement de la CCI du Gers qui nous soutient et nous fait confiance. 

 

Le réseaux des Chambres de Commerce et d’Industrie de France est composé de 163 établissements publics nationaux, régionaux et locaux. Les CCI contribuent au développement économique en apportant un soutient aux entrepreneurs, aux entreprises et aux associations de notre territoire.

 

Les CCI représentent l’interlocuteur privilégié des porteurs de projets qui façonnent l’environnement économique de notre territoire. 

LA BOUCHERIE DU VILLAGE :

c'est la rencontre de trois hommes autour d'un projet.

 La BOUCHERIE DU VILLAGE c'est la rencontre de trois rêves.

Au préalable, il est quand même nécessaire de préciser dans quel contexte ce projet est né. 

Le village de Barcelonne-du-Gers, 1400 habitants, jouxte la commune d'Aire-sur-Adour, 6000 habitants.

En 1989, le centre Leclerc s'installe dans la commune et fait muter une première fois le commerce puisque les deux épiceries ferment, une boulangerie sur les deux tire le rideau, les deux boucheries s'éteignent, le marchand de vélos, le grainetier, la petite maison de presse, les deux pompistes cessent leurs activités... Les restaurants, la pharmacie, les coiffeurs, le bureau de tabac, la pâtisserie, les garages, la boutique d'électro-ménager sont toujours présents. Un contrôle auto, une brocante, une jardinerie, une chambre d'hôtes en plein centre du village voient le jour.

Barcelonne est à la confluence de quatre départements et de deux vallées. Elle a toujours connu une certaine légitimité et notoriété commerciale comme l'attestent encore sa foire de matériel agricole annuelle où 100 000 personnes déferlent le premier week-end de février ou encore les 300 exposants qui viennent constituer un des plus fameux vide-grenier de la région le premier jeudi d'aout.

La donne est modifiée lorsqu'en 2014, en avril, le centre Leclerc déménage vers le nord de l'agglomération aturine attirant avec lui un chapelet de magasins qui, tels des choux de Bruxelles, viennent se ranger sur la route de Bordeaux. La rocade de Barcelonne ouvre en juillet et vient contourner l'agglomération par le nord.

Notre tissu commercial est en passe de connaître une nouvelle mutation. Il apparait à tous nécessaire de consolider, voire de recomposer le paysage commercial local pour offrir aux habitants de cette zone de chalandise tous les services de proximité qu'ils sont en droit de recevoir.

Cette démarche offensive de sauvegarde du tissu commercial et de maintien de l'attractivité locale passe par une structuration de l'offre et une cohérence organisationnelle de tous les acteurs du projet.

L'association des commerçants et artisans, "Côté Village", en étroite collaboration avec la Mairie, la Communauté des Communes d'Aire, en concertation avec le Conseil Général du Gers mais aussi celui des Landes s'organise et recherche absolument à se positionner comme l'actrice de cette mutation.

Dans cette même optique, l'association "Côté Village" a été l'instigatrice en octobre 2013 de la constitution d'un groupe de travail de 14 personnes animé par une chasseuse de tendances. Le but de ce séminaire est d'apporter une projection, une solution au devenir de notre village dans les années à venir. Les participants sont de tout horizon, sept artisans et commerçants, deux élus, un conseil en entreprise, deux  agriculteurs, un chef d'entreprise, une responsable marketing tertiaire dont le dénominateur commun est le village, la passion du village et la volonté de perdurer dans une différenciation positive.


Maintenant que le décor est planté, nous pouvons en revenir aux rêves de chacun :

Le premier rêve est celui de Patrick LAFOSSE



Il a 58 ans.

Patrick est né à 2 kms de Barcelonne, à Vergoignan.

Il est un enfant du pays. Il est reconnu comme tel depuis sa plus tendre enfance, cela le poursuit lorsqu'il devient commis à 14 ans à la boucherie Pommiès de Barcelonne. La communauté vergoignanaise dans laquelle ses parents, son frère évoluent également, la chasse, le rugby ne font que conforter son intégration. Il a déjà envie de s'installer à Barcelonne lorsqu'il débute chez Codec comme chef Boucher à Aire sur Adour. Leclerc en 1989, le démarche et développe son rayon boucherie grâce à ses connaissances professionnelles, sa vaillance, son savoir-faire mais aussi sa proximité avec les clients et les associations dont il sait très bien satisfaire les attentes. Ses célèbres moustaches deviennent de plus en plus célèbres. Il rencontre à Leclerc Francis, et travaille 3 ans avec lui pour finir par lui céder sa place de responsable à son départ.  Un poste de commercial lui est proposé chez Arcadie, la filiale de distribution des deux abattoirs locaux. Ces expériences affinent  sa connaissance du circuit complet de la viande, des techniques de ventes.  Il parcourt le Sud-Ouest et découvre des expériences de bouchers, de proximité qui le séduisent de plus en plus.

Il a toujours voulu monter sa propre boucherie, une boucherie à lui, singulière, personnalisée, une boucherie où après avoir travaillé dans la quantité, il va pouvoir s'attacher à développer la qualité et le service qui lui ont toujours été chers.

Le rêve de Francis BORDENAVE-CAÜ

 

 

Il a 48 ans.

Françis est issu de Villeneuve-de-Marsan, oups !, de Saint-Cricq Villeneuve, la banlieue ouest de Villeneuve.

Il démarre très vite dans le boucherie comme apprenti, lui aussi, dans la cité voisine. Une formation traiteur sur le tas à la boucherie Haristoy de Mont-de-Marsan est la première étape d’une carrière. Il poursuit par  la gestion simultanée de trois bancs de boucherie dans des magasins « U », et enfin la gestion de la boucherie-traiteur du Shopi de Grenade-sur-Adour. Il devient ensuite le second de Patrick chez Leclerc et prend sa place de responsable en 2009. Il est lui aussi familier des clients, des produits, des assortiments, des achats, des hommes. Francis est un homme de terrain. Si on ne le connaît pas trop, son silence de prime abord peut étonner, est-ce de la discrétion ? de la timidité ? On imagine pourtant sans aucune difficulté ce grand gaillard prendre sa place dans la mêlée du XV villeneuvois. Et on le voit alors se déplacer, cette force de la nature, derrière les fourneaux pour transformer viandes et poivrons en axoa savoureuse, choux et pommes de terre, haricots secs en garbure requinquante. En silence, en véritable professionnel, en souriant bien sagement, vous pouvez lui faire confiance, comme l’a très bien compris Patrick. Les veaux, vaches et cochons n’ont plus qu’à bien ce tenir, ils ne vont plus tarder à finir dans votre assiette pour votre plus grand bonheur et sa plus grande satisfaction.

En choisissant Patrick, la Boucherie du Village et Christophe, il a décidé de passer lui aussi à ce qui lui ressemble.

Il veut maintenant plus que jamais goûter à cette relation client, il veut choisir le morceau pour son client, , il veut pouvoir exploiter au mieux son panel de capacités, de recettes, de savoir-faire sans des contraintes qu’il a pu connaître dans d'autres établissements.

Le rêve de Christophe GREMIAUX


Il a 47 ans.

Il est très curieux, il a besoin de voir et de découvrir d'autres façons de voir, de vivre, de penser.  Ses études sont généralistes justement pour assouvir à la fois sa curiosité mais aussi sa volonté de ne pas s'enfermer dans une spécificité, un secteur, un métier donné. Il démarre par des expériences variées comme animateur pour monter un projet touristique lancé par un sous-préfet du Gers, il part trois mois  découvrir les Etats-Unis en tant que serveur puis il s'envole à 22 ans pour découvrir le Monde pendant 8 mois... Il  décide, à son retour du fond du Grand Canyon, qu'il montera son entreprise et que son périmètre d'action sera sa région. Il garde au fond de lui cette idée de promotion de sa région , de son espace de vie.
Après avoir, lui aussi, traîné ses guêtres du côté de Leclerc où il re-rencontre à ce moment-là Patrick, il est durant trois ans responsable produits frais, c'est à dire la charcuterie, la crémerie et les fromages, la boulangerie et la pâtisserie. Il décide de monter sa propre société. Il entraîne dans son sillage son oncle horticulteur pour monter une jardinerie en face du Leclerc ! Il se place en continuité de sa grand-mère paternelle horticultrice et maraîchère depuis plus de 50 ans à ce moment là. La famille Grémiaux est largement mise à contribution pour le lancement de l'affaire.

Aujourd'hui, dans ce contexte déclaré, il a pour très forte volonté, de redynamiser ce village, son village, le village de ses parents, grands-parents et même de certains de ses arrières-grands-parents.

Il capitalise le développement par l'expérience, les connaissances de chacun. A la différence de certains modèles d'entreprises commerciales, il souhaite cette entreprise plurielle. Il croit en ce commerce de proximité, de contact. Chacun a le droit et la possibilité de créer sa propre entreprise et de vivre d'elle et de ce qu'il est à même de lui apporter.

Il croit en Patrick et en Francis, en ce projet.

L'effet de synergie avec son commerce actuel est certain. La recherche d'autres partenaires commerciaux à adjoindre à leur zone ne peut qu'être bénéfique à l'ensemble.
Sa connaissance et son expérience des produits frais, doublées de sa maîtrise des rouages de l'entreprise, lui permettent de conforter Patrick et Francis dans le lancement de la boucherie.

Concrètement, nous allons dédier cette somme collectée à l'acquisition d'équipements nécessaires à la transformation de la viande en vue de la salaison mais aussi à la création de notre espace séchage.

Au-delà, elle va nous apporter un crédit et une légitimité locale supplémentaire auprès des institutions bancaires. Cette campagne va constituer également une sacrée campagne publicitaire. Elle va venir alimenter de façon positive les discussions, le quotidien de nos futurs clients.

Elle va créer l'attente et la sensation pour chacun d'agir directement pour faire "quelque chose " de bien et de bénéfique à tous.

Actualités

  • Sandrine

    SOUTIEN GOURMAND

    Sandrine.D, il y a 1325j
  • françois32

    COUP DE MAIN

    François32.F, il y a 1327j
  • steph

    Steph.L, il y a 1327j
  • david

    SOUTIEN GOURMAND

    David.D, il y a 1327j
  • pepesese

    COUP DE MAIN

    Pepesese.P, il y a 1327j
  • ladid

    COUP DE POUCE , COUP DE MAIN

    Ladid.L, il y a 1327j
  • maryse&françois

    COUP DE POUCE

    Maryse&françois.M, il y a 1328j
  • grems

    COUP DE POUCE

    Grems.G, il y a 1328j
  • Agre

    COUP DE POUCE

    Agre.A, il y a 1328j
  • Michel

    SOUTIEN GOURMAND A DEUX

    Michel.B, il y a 1328j

Echanges

Vous devez vous connecter pour réagir dans la discussion
Le porteur de projet n'a pas encore rempli la FAQ
La Boucherie du.V

CCI Gers accompagne et soutient ce projet.

Objectif de collecte

  • Premier objectif : 10 000 €

    Premier objectif : Atteint

Les contreparties

CLIN D'OEIL
Devenir un participant "CLIN D'OEIL" vous donne droit à SIX STEACKS HACHES façon Patrick et Francis en septembre 2015
A récupérer sur place
 
COUP DE POUCE
Pour les participants "COUP DE POUCE", DOUZE STEACKS HACHES façon Patrick et Francis vous seront préparés et offerts en septembre 2015.
A récupérer sur place
 
COUP DE MAIN
Pour les "COUP DE MAIN", Francis et Patrick réservent UN KILO DE  SAUCISSE "PINSETTE"  plus UN KILO DE SAUCISSE SECHE en octobre 2015.
A récupérer sur place
 
SOUTIEN GOURMAND
Pour les " SOUTIENS GOURMANDS",  un morceau de choix de Blonde d'Aquitaine vous sera offert à l'occasion d'un repas partage dans les arènes dite de Sarraguillot de Barcelonne-du-Gers. Patrick et Francis en seront les maîtres de cérémonie. Et en plus, QUATRE PAVES FACON TOURNEDOS vous seront remis en octobre 2015.
A récupérer sur place
 
SOUTIEN GOURMAND A DEUX
Pour les "SOUTIEN GOURMAND À DEUX",  un morceau de choix de Blonde d'Aquitaine vous sera réservé et servi à vous et à une personne de votre choix à l'occasion d'un repas-partage servi dans les arènes Sarraguillot de Barcelonne-du-Gers. Patrick et Francis en seront les maîtres de cérémonie.Et en plus, HUIT PAVES FACON TOURNEDOS vous seront remis en octobre 2015.
A récupérer sur place
 
PANIER GARNI
Les "PANIER GARNI" vont se voir remettre  UN KILO DE SAUCISSE "PINSETTE" , UN DEMI JAMBON SEC d'environ 3 kg, UNE VENTRECHE ROULEE  d'environ 1.5 kg, en octobre et participerons au repas dans les arènes de Barcelonne avec une personne de leur choix.
A récupérer sur place
 
FAUX FILET
Pour les participants "FAUX-FILET", nous les retrouverons bien sûr dans les arènes Sarraguillot de Barcelonne  avec UN BON DE REPAS POUR QUATRE PERSONNES, et en plus ils se verront offrir  UN COLIS DE BLONDE D'AQUITAINE  de 10 KG composé de 1 kg de faux-filet + 1 kg d'entrecôte + 2 kg de steacks hachés + 2 rôtis de 1 kg de boeuf +  4 kg de bourguignon entre septembre et novembre 2015.

A récupérer sur place
 
COTE A L'OS
Les contributeurs appelés "CÔTE À L'OS" se verront offrir QUATRE REPAS dans les arènes de Barcelonne pour déguster la Blonde d'Aquitaine. En plus de cela DEUX COTES A L'OS leur seront offertes à raison d'UNE FOIS par mois pendant 12 MOIS à partir de septembre 2015.
A récupérer sur place
 
ATOUT SEC
Les contributeurs "ATOUT SEC" auront DEUX REPAS d'offerts dans les arènes de Sarraguillot pour venir déguster la Blonde d'Aquitaine ainsi que DEUX AUTRES REPAS à cette même occasion pour deux personnes de leur choix. En plus de ce moment de partage et de convivialité, nous leurs réservons un CADEAU EXCEPTIONNEL et ce à QUATRE REPRISES. En septembre 2015, en février 2016, en septembre 2016 puis en février 2017, ils retireront à La Boucherie du Village UN JAMBON SEC de minimum 6 kg, + UNE POITRINE PLATE d'environ 2 kg + UNE POITRINE ROULEE d'environ 1.5 kg + UNE COPPA d'environ 1.5 kg + UN KG DE SAUCISSE SECHE.
A récupérer sur place
 
LA BOUCHERIE EN FOLIE
Les contributeurs très spéciaux que sont "LA BOUCHERIE EN FOLIE" se verront offrir DIX REPAS découverte de la Blonde d'Aquitaine dans les arènes de Sarraguillot; En plus de ce moment de partage et de convivialité, nous leurs réservons un CADEAU EXCEPTIONNEL et ce à QUATRE REPRISES. En septembre 2015, en février 2016, en septembre 2016 puis en février 2017, ils retireront à La Boucherie du Village UN JAMBON SEC de minimum 6 kg, + UNE POITRINE PLATE d'environ 2 kg + UNE POITRINE ROULEE d'environ 1.5 kg + UNE COPPA d'environ 1.5 kg + 2 kg de SAUCISSE SECHE + 2 kg de COTE A L'OS + 2 kg de ROSBEEF + 10 TOURNEDOS + 5 kg de BOURGUIGNON + 2 kg de STEACKS HACHES + 2 kg de SAUCISSE FRAICHE "PINSETTE"+ 5 CANARDS GRAS  AVEC FOIE + 1 PLATEAU D'ASSORTIMENT DE 2 kg de FROMAGES + 1 CARTON DE 6 BOUTEILLES DU DOMAINE DE JOY.
A récupérer sur place
 
Investir dans des sociétés comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. Répartissez bien vos investissements et n'investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement.